Le blanc et la couleur ...

Le désir d’expérimenter la légèreté, le blanc parfois translucide de la porcelaine, la couleur intense et la lumière qui anime l’ensemble.Les volumes se développent sur le fil, cherchent leurs chemins, la ligne s’inscrit dans l’espace, juste au bord, dans l’instant, la matière garde trace de ses écritures, de ses frémissements, sa blancheur translucide joue avec la lumière. Contenue à l’intérieur, la couleur vibre, laisse s’échapper un halo, s’intensifie au cours du jour, au passage de la lumière.
Des formes en croissance.

Porcelaine, engobe et émail. NB : Il n'y a pas de dispositif lumineux dans les pièces.